Étude de cas

Close

Université de Cambridge

Fondée en 2016, la société d'impression 3D de l'université de Cambridge (CU3DSoc) en est encore à ses balbutiements. La CU3DSoc compte plus de 30 étudiants de premier et deuxième cycles, principalement des élèves ingénieurs. Désireux d'intégrer des étudiants en art, architecture et médecine dans ses rangs au cours de l'année prochaine, CU3DSoc a l'ambition de devenir le point focal de l'impression 3D au sein de l'université. Grâce à la possibilité d'accéder à plusieurs imprimantes 3D de Stratasys, la société entreprend des projets d'ingénierie complexes, avec l'intention de former des pairs éducateurs et de créer un réseau d'impression 3D national.


Télécharger
Members are self-taught, enabling them to teach and learn from each other through hands-on training.

Les membres étant autodidactes, ils enseignent et apprennent les uns des autres par une formation pratique.

« Nous voulons que la prochaine génération d'ingénieurs soit préparée, qu'elle ait une bonne connaissance de la fabrication additive et qu'elle soit capable de répondre aux futurs besoins de main-d'œuvre qualifiée dans le monde ».

James Roberts, Université de Cambridge, Société d'impression 3D