Retour aux résultats de recherche

Peppermint Energy

L'impression 3D permet à une jeune entreprise de fournir de l'énergie solaire partout

« C'est seulement lorsque vous voyez l'objet physique que vous comprenez que la forme et la fonction doivent être confondues. »
— Brian Gramm, Peppermint Energy

Une idée lumineuse

Joueur de guitare alimentée par un générateur solaire de Peppermint Energy

Il arrive qu'une nouvelle voie s'ouvre à vous quand vous avez compris les écueils de l'ancienne. Brian Gramm était à la recherche d'une énergie renouvelable à grande échelle, de type parc éolien, lorsqu'une approche totalement nouvelle lui est apparue. Plutôt que d'élaborer une énergie verte sur le modèle ancien des grosses centrales électriques, pourquoi ne pas générer l'énergie là-même où elle est utilisée et permettre aux consommateurs de posséder leur propre centrale miniature transportable partout ?

« La production d'énergie solaire à grande échelle est adaptée à certains cas, comme les immeubles de bureaux. Mais la plupart du temps, ce que nous utilisons au quotidien ne nécessite pas beaucoup d'énergie », d'après Brian Gramm. Il a cofondé Peppermint Energy, une société du Dakota du Sud qui fabrique un générateur d'énergie solaire portable prêt à l'emploi appelé FORTY2. Comme une centrale solaire dans une valise, FORTY2 tire suffisamment d'énergie du soleil pour alimenter des lampes, des ordinateurs portables, et même un frigidaire de collectivité. Une batterie stocke l'énergie et la délivre après le coucher du soleil.

De l'inspiration à l'exécution

Générateur solaire de Peppermint Energy dans un champ

Le FORTY2 a beaucoup changé entre l'idée et la réalisation. Brian Gramm pensait au début que l'appareil intéresserait surtout les consommateurs américains recherchant une « pause camping » loin de la civilisation. Mais les experts se sont passionnés pour ce que FORTY2 pouvait amener aux pays en développement, où trois milliards de personnes vivent sans réseau électrique fiable. Si l'appareil de Peppermint pouvait alimenter des sources de lumière pour le travail et pour l'école après le coucher du soleil, des appareils de secours aux sinistrés et des réfrigérateurs pour stocker la pénicilline, cela pourrait changer des vies.

Pensez-y : La médecine de secours pourrait atteindre des lieux aujourd'hui inaccessibles. L'appareil pourrait également développer le commerce en certains lieux éloignés en procurant une valeur à une énergie fiable gratuite.

Brian Gramm a compris que le FORTY2 devait être solide. Lui permettre de fournir les pics d'énergie intense nécessaires à la réfrigération dans une taille portable a représenté un gros défi technique. Brian Gramm s'est attelé à réunir les talents, les ressources et les relations pour donner corps à son idée. « En toute honnêteté, à ce moment je ne disposais que d'un début d'idée et d'une image », déclare-t-il.

Les ingénieurs ont affiné au maximum l'appareil en CAO ; ensuite Peppermint avait besoin d'un prototype physique. « C'était difficile pour tout le monde, même pour moi, de se faire une idée réelle de la taille en voyant l'appareil à l'écran. » Avec presque un mètre de large, susceptible de peser 27 kilos environ, le FORTY2 avait besoin d'un logement extrêmement robuste et complexe et suffisamment résistant pour contenir tous les composants. La modélisation par dépôt de fil en fusion™ (FDM®) était le seul procédé d'impression en 3D capable de construire le prototype.

Le premier prototype en taille réelle, construit par un système de production 3D Fortus®, a révélé certains aspects de la conception, ce qui a permis que le FORTY2 soit finalement d'un fonctionnement si agréablement simple. Gramm : « C'est seulement lorsque vous voyez l'objet physique que vous comprenez que la forme et la fonction doivent être confondues. » Par exemple, l'interrupteur est inutile, il suffit d'ouvrir le FORTY2 pour qu'il s'allume. L'équipe de Peppermint a également décidé que l'appareil devait être encore plus petit quand il s'est révélé délicat de porter le premier prototype. D'après Gramm, s'il devait recommencer du début, il utiliserait l'impression 3D bien plus tôt dans le processus.

Des relations modèles

Prototype imprimé en 3D à partir d'un plastique ABS résistant De manière surprenante, les prototypes ont permis d'apporter un autre élément essentiel à la réussite : les relations. « Vous avez déjà essayé de demander à un fournisseur "Faites-moi quelque chose de personnalisé, qui puisse fonctionner avec tout un tas d'autres trucs que je ne peux pas vous montrer" ? », explique Chris Maxwell, président de Peppermint. Les prototypes en taille réelle ont facilité les discussions avec les fabricants et les fournisseurs des composants. Et par-dessus tout, d'après Maxwell, une fois que le produit était un objet tangible, les investisseurs potentiels ont eu la sensation d'investir dans un business et non dans une idée. Certains ont même emporté le prototype pour le week-end.

Lors d'un second tour, l'équipe a découvert un défaut de quelques millimètres dans la conception du FORTY2, qui d'après Gramm serait passé inaperçu en CAO. De plus la puissante batterie nécessaire à la réfrigération a obligé à réduire l'échelle d'autres composants. « Nous avons pu apporter des changements qui selon mon estimation nous ont permis une économie d'un quart de million de dollars en outillage », d'après Gramm. Grâce aux deux prototypes FDM, l'équipe s'est engagée en production avec confiance et pas seulement avec espoir.

Stratasys Ltd. © 2015. All rights reserved. See stratasys.com/legal for trademark information.